Burn out : syndrome, maladie, dépression ?



L’inscription du burn out dans les tableaux des maladies professionnelles a été débattue par les parlementaires français en 2015 avant d’être rejetée probablement du fait de l’imprécision du contour de cette réalité. Les années passent et pourtant le nombre de salariés en souffrance au travail ne cesse d’augmenter.


Burn out, une maladie ?

Selon la Direction Générale du Travail, la maladie correspond à « une altération des fonctions ou de la santé de l’individu. Elle désigne une entité particulière qui renvoie à des causes, des symptômes et des traitements thérapeutiques. Le diabète, par exemple, est une maladie qui traduit une élévation anormale du taux de glucose dans le sang. Cette anomalie est due à une insuffisance ou une mauvaise utilisation de l’insuline (cause). Cela se manifeste généralement par une fatigue importante, des envies fréquentes d’uriner, une soif intenses et un appétit augmenté, qui paradoxalement s’associent à un amaigrissement, des maux de ventre ou des vomissements (symptômes). Le contrôle du taux de glucose dans le sang est le principe fondamental du diabétique, outre une alimentation adaptée et la pratique d’une activité physique régulière, la prise en charge peut également reposer sur l’injection d’insuline et la prise d’antidiurétiques (traitement). ».


Burn out, un syndrome ?

Le syndrome correspond à « un ensemble de signes cliniques ou de symptômes qui apparaissent plus ou moins simultanément. Contrairement à la maladie, la définition d’un syndrome ne se réfère à aucun élément causal. Le symptôme est l’expression subjective d’effets ressentis par le malade alors que les signes cliniques sont l’expression objective déduite par le professionnel de santé qui réalise le diagnostic. ». Ainsi, le burn out est considéré comme un syndrome et non comme une maladie d’un point de vue médical. Sa cause serait inconnue.


L’Association France Burn Out, fondée en mai 2014, résume parfaitement la situation actuelle :

« Le syndrome d’épuisement n’est pas reconnu comme une maladie professionnelle pour plusieurs raisons :

- la maladie ne figure pas sur les tableaux des maladies professionnelles dont se servent les médecins de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour instruire les dossiers de demandes - la maladie est encore difficilement définie - l’origine de cette pathologie peut être multi-factorielle - la difficulté de mettre en évidence le lien direct et unique entre la maladie et le travail habituellement exercé »


Burn out, une dépression ?


Il existe néanmoins un recours pour le travailleur en burn out qui souhaite faire reconnaître sa maladie en maladie professionnelle. Il fait néanmoins appel à la notion de dépression professionnelle, alors que le burn out n’est pas une dépression.

Sur le plan clinique, la symptomatologie du burn out et ses dimensions s’inscrivent en partie dans les troubles dépressifs. Il se différencie néanmoins de la dépression dans la mesure où il s’exprime en premier lieu dans la sphère professionnelle, l’individu conservant le goût des choses dans les autres aspects de sa vie. La dépression est une maladie qui se caractérise notamment par une grande tristesse, un sentiment de désespoir, une perte de motivation et de facultés de décision, une diminution du sentiment de plaisir, des troubles alimentaires et du sommeil, des pensées morbides et l’impression de ne pas avoir de valeur en tant qu’individu. La dépression survient généralement sous forme de périodes dépressives qui peuvent durer des semaines, des mois, voire des années. Selon l’intensité des symptômes, la dépression sera qualifiée de légère, modérée ou majeur (grave). Dans les cas les plus graves, la dépression peut conduire au suicide. La dépression s’étend donc à tous les aspects de la vie et nécessite un traitement global. En résumé, le burn out décrit un processus et la dépression un état de l’individu. Le burn out peut néanmoins s’aggraver en dépression et des antécédents de dépression peuvent favoriser l’apparition d’un burn out.


Le burn out n’est pas une maladie caractérisée, mais il se traduit par des manifestations physiques et psychiques plus ou moins importantes, d’installation progressive et souvent insidieuse, en rupture avec l’état antérieur. La présence de ces symptômes doit être un signe d’alerte , écoutez-vous !


Spécialisée dans la gestion du stress et la prévention du burn out, je réponds volontiers à toutes vos questions sur le sujet.


Si vous voulez en savoir plus sur l'épuisement professionnels, je vous invite à visionner les poignants témoignages du reportage "La mécanique burn-out" diffusé sur France 5 le 14 février 2018.



​© 2020 par Happy & Healthy. Tous droits réservés.

Happy & Healthy est une marque déposée à l’INPI.

Mentions légales

Politique de confidentialité

Conditions générales de vente

En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce site ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.